«Il (l'accord) permettra à la Chine d'avoir accès à certaines de nos ressources naturelles et de les contrôler pendant les 31 prochaines années, en plus d'exposer les contribuables canadiens à de grands risques financiers à travers des poursuites d'investisseurs», a souligné le porte-parole du NPD en matière de commerce international.
«Il (l’accord) permettra à la Chine d’avoir accès à certaines de nos ressources naturelles et de les contrôler pendant les 31 prochaines années, en plus d’exposer les contribuables canadiens à de grands risques financiers à travers des poursuites d’investisseurs», a souligné le porte-parole du NPD en matière de commerce international.

«Je suis certaine qu’aucune compagnie canadienne ne bénéficiera de cette entente», a déploré Elizabeth May, chef du Parti vert.